Comment ne pas applaudir la persévérance de la démarche du "Thomas Ibanez quartet" (Thomas Ibanez: saxophone ténor ; Joachim Expert: piano; Jocelyn Perrier: batterie et Thomas Belin: contrebasse), quand le fruit de fin d'été est à point et goûteux, et qu'avec nous, le public du Péristyle peut accueillir et croquer ce jazz swinguant et rigoureux, cette musique dansante et précise, telle qu'elle a été bien pensée, voulue et jouée ?

Autour du 15 août donc, la formation s'est produite en ville et a su convaincre et conquérir.

Ne nous attardons pas sur le costume de scène, sobre, sombre élégant, un chic qui très vite manifeste que l'essentiel est aux yeux de Thomas, ailleurs : dans la musique, et sans concession ! Le répertoire est puisé dans la tradition du swing et du be-bop, un répertoire vivant qui ne demande qu'à être joué et prolongé.

Joué le plus souvent dans la plus grand orthodoxie à travers une tradition vivifiante : de Bourbon Street Parade de Chris Barber... -dont Harry Connick Junior a montré avec son big band, la possibilité de proposer une lecture moderne- écouter les "backs" de l'orchestre en toile de fond-, étiré par notre quartet du rag-time -Joachim seul au piano, au swing le plus avancé -le chorus de Thomas Ibanez... à Moose the Mooche (Charlie Parker) en passant par Jitterbug Waltz de Fats Waller (écouter aussi la version de Joe Pass pour vérifier la modernité possible de ce thème), ou encore l'inépuisable Ask me now (Thélonious Monk), Polkadots and Moonbeams, "dérangé' tout autant qu'arrangé comme le souligne Thomas, Just in TimeThe surrey with the fringe on top (écouter la version inspiratrice de Sonny Rollins)...

Répertoire prolongé, parfois par exemple par quelques incises, des plages légèrement funky et modales dans Moose the Mooche, et surtout à travers des compositions personnelles qui manifestent la maîtrise du répertoire traditionnel : De Thomas Ibanez : Walking on Main Street- qui est une déclaration des choix esthétiques (référence au jazz Main Stream) ou sa Yellow Waltz, avec une introduction aux couleurs acidulés et du jaune vif aussi dans les chorus. Sa Suite' aussi, se référant au dernier CD enregistré. Et le Toms Sérénade'' de Joachim Expert, cet excellent et solide pianiste dont nous aimerions entendre d'avantage de compositions.

Belle cohésion dans ce quartet au swing ajusté et omniprésent. Belle horlogerie et classicisme. Les vrais amateurs de jazz s'y retrouvent sans problème. Le public du Péristyle a ovationné le quartet et les chorus. C'est sûr, l'histoire ne s'arrêtera pas là !

Bernard Otternaud